Traitement et stabilisation de sols

Toute structure stable a besoin de fondations solides

À l’origine de toute chaussée se trouvent les travaux d’abattage de roches et de terrassement

La nature ne nous fournit pas toujours les conditions de terrain idéales – que ce soit pour des projets d’infrastructure ou de construction. Il est souvent nécessaire de procéder à des travaux de terrassement afin d’augmenter la portance, car une route ne peut être construite que sur un terrain stable. Quels sont donc les procédés nous permettant de créer cette fondation ?

Les applications classiques du terrassement sont : compactage du sol, stabilisation du sol, tracé et couche de protection antigel:

Compactage du sol

Avant de poser les couches de base, de liaison et de roulement, des travaux de terrassement doivent tout d’abord être effectués car, dans la plupart des cas, le sol est meuble et d’une portance insuffisante. Dans les travaux de terrassement, la phase la plus importante est le compactage, dont l’objectif est de réduire les vides du terrain qui sont remplis d’air et d’eau. Cela donne au terrain une propriété requise, à savoir une meilleure résistance aux sollicitations de la circulation et aux conditions climatiques.

Vers l’application
Stabilisation du sol

La construction routière requiert un sol support portant. Comment la qualité du sol peut-elle être améliorée ? Quels liants faut-il utiliser ?

Les sols extrêmement cohésifs et détrempés ne peuvent pas être compactés à l’aide de compacteurs. Ils doivent d’abord être stabilisés afin d’offrir une meilleure portance et de pouvoir servir de fondation pour la construction routière.

Vers l’application
Tracé

Avant de commencer la construction d’une nouvelle route, plusieurs conditions doivent être réunies. Pour les routes sur terrains escarpés, des fraiseuses à froid ou des surface miners interviennent pour préparer la surface – ou, pour employer le jargon professionnel, réaliser le « tracé ».

Vers l’application
Pose de couches de base

La couche portante d’une route forme l’assise dans le corps de chaussée. Elle doit être portante, supporter les conditions météorologiques les plus diverses et offrir une utilisation durable sur plusieurs dizaines d'années. Dans quels matériaux les couches portantes sont-elles construites ? Quelles propriétés doivent-elles présenter ?

Vers l’application
Couche de protection antigel

La couche de protection antigel empêche la montée d’eau dans le corps de la chaussée et évite l’endommagement de la couche de surface par le gel. À cet effet, on concasse des graves en différentes gradations de granulats, qui sont ensuite criblés, insérés et compactés.

Vers l’application
Rapports de mission