Projet ambitieux de transformation d’un circuit

Le « grand huit au milieu des dunes » : le circuit de Zandvoort

Certains projets sont si particuliers que quasiment aucune entreprise de construction ne peut se référer à une expérience significative. C’est aussi pour cela qu’il est important d’avoir un partenaire à ses côtés dont l’expertise et l’engagement vous mènent plus loin. La réfection et la transformation du circuit de Zandvoort étaient un chantier de ce type.

Circuit de Zandvoort
  • Inauguration : 7 août 1948
  • Circuit de formule 1 : de 1952 à 1985 et à partir de 2021
  • Longueur : 4,259 km
  • Virages : 15
Voir plus Afficher moins 
Implication du WIRTGEN GROUP dès le début

Comment se procurer et traiter les enrobés spéciaux imposés qui satisfont au règlement très exigeant de la Fédération internationale automobile (FIA) ? Comment réaliser des virages relevés avec un dévers atteignant 32 % ? Et comment satisfaire des exigences qui, selon Filippo Piccoli, le directeur technique du bureau d’études expérimenté Studio Dromo, « représentent ce qu’il y a de plus extrême dans la construction de circuits parmi tous les projets que j’ai pu voir et suivre jusqu’à aujourd’hui » ?

Pour trouver des réponses à ces questions, le chef de chantier Mark van Kessel de l'entreprise Gebr. Van Kessel a fait appel dès le début à Roel Vissers, son interlocuteur de la filiale du WIRTGEN GROUP aux Pays-Bas. En effet, la construction et la réfection de circuits sont toujours des projets très particuliers. C’était aussi le cas pour les entreprises chargées du chantier : Gebr. Van Kessel B.V. et KWS Infra B.V., toutes deux appartenant à Royal VolkerWessels N.V.

La réfection combinée à une partie de construction neuve exige des performances de pointe

Le projet comprenait une partie de construction neuve au niveau des deux virages relevés ainsi que des travaux de réfection et de modernisation. Les deux virages relevés doivent permettre aux voitures de course d’atteindre des vitesses plus élevées en virage et ainsi d’arriver plus vite sur la ligne droite de départ/arrivée. Ces adaptations du circuit visent à encourager les manœuvres de dépassement et ont été réalisées selon les plans du célèbre bureau d’études italien Studio Dromo, qui est spécialisé dans les circuits automobiles et dont les experts ont suivi étroitement le chantier.

Le plus célèbre circuit néerlandais a accueilli le Grand Prix de Formule 1 des Pays-Bas 30 fois au total entre 1952 et 1985. La catégorie reine du sport automobile revient à Zandvoort. Ce circuit, situé dans la province de Hollande-Septentrionale sur la côte de la mer du Nord, entre dunes et mer, est un véritable « grand huit au milieu des dunes ».

Répétition générale pour l’équipe de pose

Lors des discussions préliminaires avec les experts du WIRTGEN GROUP pour préparer le chantier, il a vite été évident qu’il fallait tester le processus du pose en effectuant un test de fonctionnement afin que tout se déroule sans problème sur le circuit. Les deux virages relevés jusqu’à 32 % sont en effet plus inclinés que les virages des ovales américains de haute vitesse. Pour la réussite du chantier, il était donc important que l’équipe de pose sache exactement ce à quoi il fallait faire attention lors du déroulement du chantier et du réglage des technologies des machines.

Outre la pose, le compactage était lui aussi exigeant. Il a été réalisé par des compacteurs HAMM des séries HW, HD, HD+ et HD CompactLine.

Deux nouveaux virages relevés
± 2 mm
de tolérance
32 %
de dévers maximal

Tolérance de seulement ± 2 mm : les trois SUPER 1900-3i devaient fournir un travail de précision même dans les virages relevés et étaient pour cela équipés du Big MultiPlex Ski de VÖGELE.

Finisseurs performants, utilisateurs compétents

Le chantier de Zandvoort a fait appel à trois finisseurs VÖGELE de type SUPER 1900-3i équipés de la table AB 500 TV. Comme cela est généralement exigé sur les chantiers de circuits, la pose a dû être réalisée en mode « chaud à chaud ».

André Felchner, responsable des technologies d’application chez VÖGELE, a accompagné en personne la préparation et les travaux d’enrobé. « C’est précisément pour de telles tâches complexes que nous sommes là. Il y a naturellement toute une série de choses à respecter pour que la pose d’enrobé et le compactage soient réussis sur un tracé aussi extrême que celui-ci », explique M. Felchner. « On se réjouit d’autant plus lorsque l’on rencontre des équipes de pose aussi compétentes et motivées que cette équipe. Les gars ont vite compris ce qui était important. »

« Il était pour nous évident que nous pouvions nous fier à la technologie de VÖGELE. La pose n’aurait toutefois pas été possible sans le conseil en application et l’assistance sur place du WIRTGEN GROUP. »

Mark van Kessel, chef de chantier, Gebr. Van Kessel B.V. (à droite sur la photo, ici en compagnie de Roel Vissers et d’Ivo Lakerveld, de WIRTGEN Nederland, ainsi que d’André Felchner, responsable des technologies d’application chez VÖGELE)

Soutènement de la table réglable séparément, un véritable facteur de réussite

Malgré le profil spectaculaire des virages relevés, la technologie des machines VÖGELE n’a dû être que peu modifiée pour la pose. « Pour obtenir un précompactage de qualité avec cette pente extrême, il nous a seulement fallu réaliser un profil à deux dévers légèrement négatif », explique André Felchner de VÖGELE, en présentant un avantage de la table extensible AB 500. Comme le soutènement de la table était réglable électroniquement de façon indépendante sur la partie extérieure plus élevée de la zone de pose, cela a permis d’appliquer une pression suffisante sur l’enrobé. Ce soutènement de la table est une fonction des finisseurs SUPER qui permet d’obtenir un résultat de grande qualité, même dans des situations de pose compliquées.

Les pilotes quittent le nouveau circuit avec le sourire

À l’issue des travaux d’enrobé, toutes les personnes concernées par le projet étaient très satisfaites du résultat, ce qui était déjà une belle réussite pour toute l’équipe de Royal VolkerWessels. Une récompense encore plus belle fut le sourire sur le visage des pilotes qui ont disputé la première course sur le circuit rénové de Zandvoort, juste une semaine après la réception des travaux. « Tout a exactement fonctionné comme nous l’avions préparé avec nos partenaires du WIRTGEN GROUP. Cela nous donne l’agréable sentiment de pouvoir compter sur leur assistance lors du prochain projet difficile qui se présentera », souligne le chef de chantier Mark van Kessel.

SUPER 1900-3

Finisseur sur chenilles Highway Class

Largeur de base 2,55 m
Largeur de pose maximale 11 m
Rendement de pose maximum 900 t/h
Pour en savoir plus sur les applications du WIRTGEN GROUP, consultez la section Réfection routière
En savoir plus