Le plus grand projet de construction d'Europe

Les routes – Déjà dans l'Antiquité et au Moyen Âge, les routes constituent les principales artères du commerce international. L'une des routes les plus importantes est la Route de la Soie, qui s'étend de la Turquie à l'Asie de l'Est. Son équivalent européen, la Route de l'ambre, mène des États baltes le long de la côte baltique jusqu'à Venise en passant par la Slovénie d'aujourd'hui. La Pologne était et est toujours un important pays de transit du nord vers le sud de l'Europe et de l'ouest vers l'est. La construction d'une nouvelle autoroute offre de nombreux avantages pour le commerce et l'économie en Pologne et en Europe.

Le bon fonctionnement des liaisons de transport est un élément essentiel d'une économie florissante. La future autoroute A1 est l'un des 10 axes de transport les plus importants traversant l'Europe de l'Atlantique à la Volga et de la Scandinavie à la Méditerranée. Dans sa phase de développement complet, elle reliera le port balte de Gdansk à Vienne et à l'Europe du Sud via Brno en République tchèque et la capitale slovaque Bratislava. 582 km de son tracé s'étendent sur le sol polonais. Les travaux de la première phase de construction ont débuté fin 2005. Elle va de Rusocin, non loin du port de Gdansk, à 90 km à l'intérieur des terres jusqu'à Nowe Marzy.

Une planification minutieuse – la base du succès

La joint venture suédo-polonaise Skanska-NDI a remporté le contrat pour la conception et la construction de ce qui est actuellement le plus grand projet de construction routière en Europe. Cependant, le nouvel axe de transport ne devait pas "seulement" satisfaire aux exigences d'axes routiers modernes. Skanska-NDI attache également une grande importance à l'efficacité économique. En effet, le consortium travaille sur des processus efficaces, impliquant des machines et des processus de haute qualité, qui garantissent la qualité du revêtement routier à long terme et permettent l'achèvement de l'autoroute dans les délais prévus.

L'A1 – un projet écologique

Lors de la construction d'une autoroute, l'homme intervient toujours dans les habitats naturels. C'est également le cas avec la construction de l'A1, mais ici un équilibre adéquat est créé. Par exemple, de nombreuses passerelles à gibier seront construites pour permettre aux cerfs et aux sangliers d'atteindre l'autre côté de l'autoroute à l'avenir. Les cigognes sont une autre espèce dont l'habitat est affecté par la construction. Elles sont très répandues en Pologne et constituent même la majorité de la population dans certains villages. Là où des fermes isolées sont situées trop près de la nouvelle route, leurs nids sont soigneusement déplacés vers d'autres endroits où elles pourront élever leurs cigogneaux à l'avenir. Mais l'engagement en faveur d'un environnement propre ne s'arrête pas là. Skanska-NDI attache une grande importance aux procédés et machines respectueux de l'environnement, qui consomment peu de carburant et minimisent le bruit et les émissions polluantes. Dans la mesure du possible, des matériaux recyclables sont utilisés.

Préparations pour la construction autoroutière

La construction d'autoroutes représente un empiétement majeur sur les habitats naturels. Avant le début de la construction, de nombreuses mesures sont donc prises en vue de préserver les nombreux animaux sauvages.

Dynamique ordonnée

La mise en œuvre du projet se caractérise par des objectifs clairs et de la détermination. Une promenade le long du chantier de 90 km de long le montre clairement : Ici, tout le monde sait ce qu'il faut faire. Les travaux sont extrêmement coordonnés et réfléchis. D'innombrables équipes sont déployées et travaillent parallèlement à la construction de ponts, de terrassements, d'ouvrages hydrauliques ou à la pose de chaussées. Skanska y parvient grâce à un personnel bien formé, à une communication régulière et à la transparence. Le projet repose sur ces bases, ainsi que sur une documentation claire. Et pourtant, il y a toujours des imprévus qui exigent des équipes de la flexibilité et de la créativité. La palette d'imprévus s'étend des aléas climatiques aux découvertes archéologiques en passant par les bombes de la 2ème guerre mondiale. Mais jusqu'à présent, les professionnels polonais de la construction ont toujours trouvé une solution aux défis, de sorte que le projet est toujours dans les temps, même deux ans après le début, contrairement à de nombreux autres grands projets.

Savoir-faire et rentabilité au service de l'objectif

Les employés recrutés pour la pose de chaussées proviennent de nombreuses entreprises de construction différentes. Par conséquent, le niveau de connaissances et la somme d'expériences des équipes de pose individuelles sont très hétérogènes au début des travaux. Grâce à une formation complète, Skanska-NDI a veillé à ce que toutes les équipes de pose disposent d'un niveau uniforme de connaissances de haut niveau et soient parfaitement familiarisées avec leurs machines et leurs méthodes de pose. Le savoir-faire des employés est l'un des facteurs de succès dans la construction de l'A1. Étant donné que les machines HAMM et VÖGELE réalisent la quasi-totalité des travaux de pose et de compactage, WIRTGEN POLSKA a organisé des formations sur le fonctionnement des finisseurs VÖGELE et les rouleaux HAMM, ainsi que sur les techniques d'application et la pose d'asphalte. Dès le début, il est clair que les cours devaient se dérouler en polonais. C'est un passage obligé si l'on veut garantir un transfert maximal des connaissances. Les fruits de cette préparation minutieuse sont rapidement visibles, car Skanska-NDI utilise de manière optimale les possibilités des rouleaux HAMM et exploite ainsi l'équipement de compactage de manière extrêmement économique.

Rentabilité et efficacité

Afin de maîtriser au mieux le projet de construction, les machines du groupe Wirtgen sont presque exclusivement utilisées pour la pose et le compactage. En outre, toutes les équipes de pose ont été formées en amont.

Sécurité – une obligation sur le chantier

Outre les données techniques et la productivité, la sécurité joue également un rôle majeur. Les mesures de protection active et passive ont fait de Skanska l'une des entreprises ayant le plus faible nombre d'accidents au monde. Les rouleaux HAMM s'intègrent parfaitement dans ce concept. Les compacteurs de la série 3000 et les rouleaux tandem de la série HD sont équipés de grandes cabines panoramiques offrant au conducteur une bonne visibilité périphérique sur le chantier. Les cabines ROPS et les symboles clairs sur les éléments de commande, par exemple, sont d'autres caractéristiques importantes. Les ingénieurs de sécurité de Skanska-NDI apprécient particulièrement les rouleaux tandem de la série DV – ce sont des rouleaux dans lesquels le conducteur avance toujours vers l'avant. Ici, le plus en matière de sécurité, c'est le concept !

Les machines du groupe WIRTGEN – la qualité au rendez-vous

"Pour ce projet ambitieux, je n'ai sélectionné que les meilleures machines" déclare Mariusz Gielniewski, responsable de l'approvisionnement et de l'exploitation de plus de 600 machines de construction dans ce projet. Il n'y avait par conséquent aucun moyen de contourner les engins de construction routière du groupe WIRTGEN. En effet, les machines HAMM, WIRTGEN et VÖGELE disposent non seulement des technologies adéquates pour construire une autoroute moderne, elles sont également convaincantes en termes de disponibilité, de productivité et de qualité de service. Ce n'est pas pour rien que 99 machines du groupe WIRTGEN sont en service sur ce chantier en juillet 2007 – dont près de 80 rouleaux HAMM. Le service complet de WIRTGEN POLSKA contribue sans aucun doute aussi à la haute disponibilité. Une équipe de techniciens de service travaille en permanence sur le chantier de Rusocin. C'est là qu'ils s'occupent de tous les travaux d'entretien, qui sont effectués par Skanska-NDI selon les spécifications du fabricant. Mais ils effectuent également d'autres travaux d'entretien, tels que le montage a posteriori de gravillonneuses sur les rouleaux tandem. Il va de soi que l'équipe professionnelle dispose sur place des pièces de rechange et d'usure les plus importantes. S'il devait malgré tout manquer une pièce, les collègues de WIRTGEN POLSKA à Poznan ou des usines en Allemagne peuvent apporter une aide rapide et simple.

Une autoroute est en construction....

La construction d'une autoroute est toujours un projet très complexe. La complexité augmente avec la longueur, car chaque nouveau kilomètre entraîne de nouvelles exigences techniques en raison de sa topographie ou de l'évolution des conditions du sol. En conséquence, la planification, l'organisation et la logistique de la construction sont exigeantes. Peu après le début du projet, les premières machines du groupe WIRTGEN sont déjà en service pour assurer le bon fonctionnement des sept sections presque parallèles du tronçon de 90 km de l'A1.

Sur place dès le début

Les premières machines du groupe Wirtgen sont entrées en action peu après le début du projet. C'est également le cas du compacteur 3412, ici doté d'un cylindre lisse.

Phase 1 : les travaux de terrassement

Une infrastructure solide est essentielle pour la durée de vie d'une autoroute. Hélas, les sols existants de ce projet ne présentent pas toujours les propriétés techniques souhaitées : Les sols manquent de portance et sont difficiles à compacter. Pour cette raison, environ 20 000 000 m3 de terre ont été échangés à l'été 2007. Les sols nouvellement introduits ont ensuite été stabilisés en plusieurs couches avec le reste du matériau. Des équipes fortes ont été utilisées pour cela : au total, 10 stabilisateurs de sol WIRTGEN WR 2500 S et WR 2000 mélangent les liants épandus au préalable dans le sol, qui est immédiatement compacté par les compacteurs HAMM. Ce procédé améliore les propriétés de plasticité et augmente immédiatement la capacité de charge. Dans la plupart des cas, un compacteur 3412 HT avec cylindre lisse travaille derrière le stabilisateur de sol. Là où la teneur en eau était encore trop élevée, on utilise les compacteurs 3412 avec cylindre à pieds dameurs.

Phase 2 : les couches antigel

Les couches antigel ont une influence majeure sur la durabilité d'un revêtement d'asphalte, car leur effet drainant empêche les dommages causés par le gel à la superstructure. Skanska-NDI a fait confiance à la technologie de compactage haute pression de VÖGELE et à la technologie de compactage de HAMM pour de nombreuses sections de la construction de ces couches. La pose de l'agrégat concassé est réalisée par des finisseurs SUPER 1900-2. Une équipe de trois rouleaux HAMM compacte le mélange de basalte et de granit importé d'Écosse : le HD 120 fonctionne par vibration, le HD O 90 V compacte par oscillation et le GRW 10 apporte son poids en ordre de marche avec une charge linéaire statique élevée.

Phase 3 : la pose d'asphalte

La troisième phase, la pose d'asphalte, a nécessité le plus de travaux pour les rouleaux HAMM, puisque la chaussée de 90 km de long a été recouverte de quatre couches d'asphalte : 2 couches de base de 7,5 cm, une couche de liaison de 8 cm et une couche de roulement en asphalte Splittmastix de 3,5 cm. Skanska-NDI a utilisé les rouleaux en groupes avec des poids en ordre de marche bien coordonnés pour compacter toutes les couches. Un rouleau tandem HD 120 (poids en ordre de marche 12 t) fonctionne toujours avec 2 à 4 rouleaux HD O 90 V ou HD O 75 V. Le nombre de machines utilisées dépend principalement de la largeur de la route. Tous les rouleaux 7 et 9 tonnes sont équipés d'un dispositif de pression et de découpe de bordures. L'un d'eux a donc été utilisé pour traiter les bords. Les autres se sont occupés de l'augmentation rapide du compactage et du lissage pendant ce temps. Skanska-NDI a également profité des avantages des rouleaux tandem à quatre roues directrices DV 70 VO pour le traitement du nombre particulièrement élevé de bordures, ainsi que pour le compactage des nombreuses jonctions. Ils se caractérisent par une maniabilité extrême et une excellente visibilité sur la route et sur le bord du cylindre. Les chefs de chantier le long de l'A1 les utilisent partout où une direction et des manœuvres sensibles sont particulièrement importantes pour une chaussée de grande qualité. Mariusz Gielniewski explique pourquoi : "Ce sont les rouleaux les plus sophistiqués et les plus ingénieux techniquement que j'aie jamais expérimentés. Nous les utilisons toujours quand les choses se compliquent."

Oscillation : le plus en termes d'efficacité et d'économie

Sur ce chantier, les rouleaux de 12 tonnes travaillent par vibration ou de manière statique. Tous les autres rouleaux tandem compactent par oscillation et par vibration – et ce selon des schémas de compactage minutieusement élaborés. Ils atteignent ainsi un degré de compactage optimal avec un minimum d'utilisation de machines et de temps. L'efficacité compte ! Il est particulièrement intéressant d'évoquer la construction des ponts, car un total de 86 structures de pont sont en construction le long des 90 premiers kilomètres de l'A1 ! Il s'agit pour la plupart de viaducs et de passerelles à gibier au-dessus de l'autoroute, mais également de 5 longs ponts de vallée. Sur ces ouvrages, les rouleaux oscillants veillent à un travail particulièrement efficace. Dans cette forme de compactage dynamique, le degré de compactage augmente rapidement sans risque de surcompactage. Cependant, ce procédé ne génère que 15 % des vibrations comparé au principe à vibration. Pour cette raison, les rouleaux oscillants peuvent également compacter de manière dynamique sur des structures sensibles aux vibrations. Skanska-NDI a rapidement reconnu la valeur ajoutée de la technologie oscillante de HAMM et l'a utilisée partout ailleurs pour la pose d'asphalte. Mariusz Gielniewski explique : "Avec l'oscillation, nous pouvons atteindre le degré de compactage plus rapidement, avec moins de transitions et donc moins d'heures de fonctionnement." Avec 4 couches d'asphalte sur une autoroute à 4 voies de 582 km de long, c'est assurément un facteur de coût important.

Compacteurs monocylindriques

Rouleaux tandem

Compacteurs à pneumatiques