SF 1000 C

30 ans et toujours en pleine forme

Elles existent toujours, les bonnes vieilles fraiseuses. Elles ont pris de l'âge, ne sont techniquement plus à jour, mais elles sont toujours en état de marche, prêtes à intervenir et aussi fiables qu'au premier jour. La société Borkowski GmbH, à Langerwehe, possède une SF 1000 C datant de 1991 qui prouve que les fraiseuses Wirtgen tiennent leur promesse de qualité, même après 30 ans d’utilisation au quotidien.

Un petit trésor

Lorsque le vieil engin bleu vif, impeccablement entretenu, sort du garage de l'usine, nous n’en croyons pas nos yeux. Un bloc en acier qui rappelle plutôt une petite locomotive diesel d’autrefois – massif, presque grossier comparé aux fraiseuses ergonomiques d'aujourd'hui. Le toit manque, aucune trace de systèmes d'assistance, de caméras ou d'équipements de haute technologie. Helmut Borkowski, entrepreneur indépendant depuis 1990 et fier propriétaire de cette petite merveille, est habitué à de ce type de réactions. « Une fois, alors que nous étions à l'usine de Wirtgen avec notre vieil engin, tout le monde a été invité à sortir de l'atelier pour l'examiner. Et sur le chantier, les gens nous taquinent souvent quand nous faisons notre apparition avec notre SF 1000 C. Mais elle fonctionne toujours aussi bien au bout de 30 ans ! »

« Elle sera encore là quand nous serons à la retraite. Un engin comme ça, tu le gardes. »

Helmut Borkowski, propriétaire de la société Borkowski GmbH

Le premier engin neuf de Borkowski – et conçu pour fonctionner dès le départ

La SF 1000 C a été le premier engin que la société Borkowski, encore jeune à l’époque, a acheté neuf. « C’était notre principal engin et nous l’utilisions jour et nuit », se souvient Helmut Borkowski. L’engin compte à son actif plus de 7 000 heures de service ; son record de fraisage est de 3 200 m² par jour – au début des années 90, ce n’était pas rien. De nos jours, nous l’utilisons de préférence sur les chantiers d’une surface de 300 à 400 m². Même si sa profondeur de fraisage n’est plus ce qu’elle a été (elle est passée de 10 à 8 cm), les clients la demandent délibérément en raison de sa maniabilité et de sa vitesse. « J’entends souvent : surtout envoie-moi le vieil engin – on peut enlever la bande, on peut fraiser de biais – c'est impossible avec une grosse bécane ». De ce point de vue, la SF 1000 C fait même concurrence au modèle ultramoderne W 50.

Données et faits à propos de la société Borkowski GmbH, travaux de fraisage pour la construction routière et le génie civil
Informations sur l’entreprise
Désignation de la société
Borkowski GmbH, travaux de fraisage pour la construction routière et le génie civil
Création
1990
Propriétaire
Helmut et Rita Borkowski
Salariés
18
Engins Wirtgen
Petites Fraiseuses
10 unités
Fraiseuses compactes
7 unités
Fraiseuses grande capacité
4 unités
Coupe-joints
5
Alimentateur VÖGELE
1 (MT 3000-2i Offset)

Les hommes qui murmuraient aux oreilles des fraiseuses

Helmut Borkowski, mais aussi ses employés Marco Mosebach et Udo Lehwald, travaillent sur le vieil engin depuis sa toute première heure et y tiennent comme à la prunelle de leurs yeux. « C'est un véritable modèle ancien – si c’était une voiture, elle aurait depuis longtemps une plaque d'immatriculation avec un H », dit Marco Mosebach. « Ça commence rien qu’avec le volant fin. Tout est un peu lent au niveau des réactions, les systèmes électroniques n'existent pas, il y a donc moins de risques que quelque chose ne fonctionne pas. Quand vous conduisez l’engin, vous devez vous fier à votre intuition et à votre expérience. Vous sentez ce dont il a besoin. » Il va de soi que les trois « vieux routiers » de l'entreprise sont les seuls à s’en servir. « Le vieux dicton des machinistes est particulièrement vrai ici », s'amuse Marco. « Regarde le machiniste et regarde le tambour de fraisage. Alors tu sais à qui tu as affaire. »

« Si deux pics sont cassés, je le remarque. Je n'ai même pas besoin de regarder le résultat de fraisage. »

Marco Mosebach, employé chez Borkowski depuis 1990

Une union soudée par l’expérience

L'homme et la machine forment une équipe de longue date – évidemment, on a vécu ici et là des situations insolites. Udo Lehwald, qui lui aussi vient de fêter ses 30 ans de maison, se souvient d’une intervention de nuit en urgence sur une autoroute très enneigée. Le réservoir de gazole d’un camion s’était fendu et le carburant s’était répandu sur l’autoroute. « Un chasse-neige, organisé au pied levé, une balayeuse et une épandeuse ont dû m’accompagner au volant de la SF 1000 C d'ici au chantier, soit une bonne dizaine de kilomètres, car sinon je ne serais jamais arrivé. » Mais, tout s'est bien passé et l’engin a une fois de plus montré ce dont il était capable.

Ne jamais lésiner sur la modernisation

Dès le début, Helmut Borkowski a misé sur un équipement de qualité et, même pour moderniser le vieux modèle SF 1000 C, il n’a pas lésiné. Lorsque la fonction de guidage automatique de la roue arrière droite a été standardisée, l'ancienne fraiseuse n’a bien entendu pas échappé à la règle. Elle n’est certes pas équipée des tout derniers systèmes d'aspiration, mais Borkowski a été l'un des premiers à moderniser toutes ses machines à chargement frontal. « Autrefois, quand on rentrait à la maison et qu’on se douchait, la douche était noire. Aujourd’hui tu ne vois plus rien. »

Tolles Produkt

Il faut savoir se débrouiller

Notamment avec la vieille SF 1000 C, il a toujours fallu faire preuve d’initiative personnelle. Les ouvriers effectuent généralement les réparations eux-mêmes et ne sont pas à court d'idées pour trouver des solutions : ces passionnés de bricolage ont par exemple conçu eux-mêmes des plaques en acier, qu’ils ont ensuite soudées, pour protéger les flexibles hydrauliques. Résultat : il n'y a plus eu de panne hydraulique depuis lors.

Tolles Produkt

Tout est une question d’entretien

Jamais de panne ! Bien sûr, il y a eu ici et là des incidents mineurs : parfois c'est l'embrayage qui a cassé, ou la chaîne, ou bien c'est la pompe ou un flexible hydraulique qu’il a fallu changer. Mais l’engin n’est jamais vraiment tombé en panne au cours des 30 dernières années et le réducteur est toujours le réducteur d’origine de 1991. La raison ? Un bon entretien, l'utilisation exclusive de pièces de rechange originales – sans oublier le fait que le personnel met tout son cœur dans la maintenance et l'entretien de l’engin.

Tolles Produkt

Un service de pièces de rechange au top : toujours disponible, toujours axé sur la solution.

Mécanicien automobile et mécanicien de formation, Marco et Udo connaissent bien les petits bobos de leur vieil engin et savent ce qui compte avant tout : la disponibilité des pièces de rechange originales de Wirtgen. Et si, exceptionnellement, une pièce n’est pas disponible, comme pour la pompe qui est tombée en panne récemment, l'équipe de maintenance Wirtgen examine la pièce et la renvoie au plus vite après l’avoir remise à neuf.

Udo se souvient en souriant d’un incident : un flexible hydraulique avait éclaté pendant les travaux de fraisage et la SF 1000 C se tenait sur deux voies de tramway, incapable de bouger. Il avait heureusement un flexible de rechange avec lui et, faisant abstraction du tumulte autour de lui, il a réussi à dégager la voie après trois bons quarts d'heure. Si une panne survient aujourd'hui sur le chantier, le service de pièces de rechange Wirtgen intervient directement sur place.

« C'est un vraiment service formidable. Si quelque chose ne va pas, le personnel de maintenance arrive, répare – et repart. Les paquets de flexibles ou autres ne sont plus nécessaires. »

Marco Mosebach

Wirtgen à Windhagen – on se connaît et on s’estime mutuellement

Les relations avec le personnel Wirtgen à Windhagen sont extrêmement étroites – on se connaît depuis des décennies et le contact est excellent. « Nous choyons les clients mais aussi nos fournisseurs », déclare Helmut Borkowski. « C’est pourquoi, nous nous rencontrons une fois par an pour réfléchir ensemble aux choses que nous pouvons améliorer ou aux moyens de résoudre les problèmes. » Wirtgen utilise volontiers les fraiseuses de Borkowski pour tester les derniers modèles sur le chantier – ce qui profite à la fois au fabricant et au client. Le vieil engin SF 1000 C ne joue ici plus aucun rôle – mais du point de vue de la durabilité, il est toujours intéressant pour Wirtgen.


Aucune raison de revenir en arrière : la technologie ultramoderne de Wirtgen fait des heureux

Bien que nostalgique du passé, l'équipe Borkowski apprécie les fraiseuses Wirtgen ultramodernes à leur juste valeur. « Le plus important », déclare Helmut Borkowski, « c'est que l’opérateur travaille dans des conditions de plus en plus faciles. Les nombreux systèmes d'assistance, de type différent, facilitent le travail et contribuent à un résultat de qualité. Le poste de travail est plus spacieux et plus clair, la chaîne à l'arrière se déplace en même temps, le rendement horaire est meilleur. » « Mais », dit Marco, « c'est aussi un plaisir de travailler avec l'ancienne technologie purement mécanique – on accepte volontiers le manque de confort. »

« La technologie des nouvelles machines est merveilleuse. C’est formidable, c'est comme si on s’amusait. »

Helmut Borkowski et Udo Lehwald

Les engins bleus de Borkowski : parés pour relever n’importe quel défi

La société Borkowski a grandi avec la gamme de produits du Wirtgen Group – aussi parce que les exigences sont plus strictes et les délais plus courts. Le parc de machines comprend dix petites fraiseuses Wirtgen, sept fraiseuses compactes Wirtgen, quatre fraiseuses de grande capacité Wirtgen et un alimentateur Vögele, tous prêts à fonctionner à tout moment. Les travaux de transformation, autrefois courants, se limitent désormais au changement des tambours de fraisage – opération largement facilitée par les systèmes de changement rapide.

Aujourd'hui, les engins bleus – un choix de couleur délibéré pour se démarquer des produits concurrents – sont devenus un spectacle familier sur les chantiers de Rhénane du Nord-Westphalie. Que ce soit pour l'enlèvement de matériau de surface, le profilage, la pose de chaussées, le fraisage de rainures – la gamme d'applications est large. Et si vous regardez de près, vous aurez peut-être la chance de découvrir un vieux modèle de l'histoire du fraisage – la SF 1000 C.

SF 1000 C en chiffres
Généralités
Largeur de fraisage
1 000 mm
Profondeur de fraisage max.
0 - 100 mm
Entraînement
Roue
Bande de chargement
Bande de chargement arrière
Tambour de fraisage
Écartement des pics
15 mm
Nombre d’outils de fraisage
80
Diamètre de coupe
504 mm
Inclinaison du tambour
5° max.
Caractéristiques routières
Régime de fraisage
0-13 m/min
Régime de conduite
0-10,5 km/h
Aptitude en côte en régime de conduite
15 %
Aptitude en côte en régime de fraisage
22 %
Moteur
Fabricant
Deutz
Type
BF 6 L 913
Puissance du moteur
104 kW / 139 HP / 142 PS
Poids
Poids en service
13 930 kg
Charge sur essieu avant
5 900 kg env.
Charge sur essieu arrière
7 400 kg env.
Capacité des réservoirs
Réservoir de carburant
190 l
Réservoir d’huile hydraulique
85 l
Réservoir d’eau
440 l