Recyclage à froid : plus rapide, rentable et durable avec Wirtgen

Réhabilitation et élargissement durables en une seule opération par recyclage à froid

Pour les spécialistes du recyclage à froid de la société danoise Arkil A/S, c’est la routine. Pour les riverains, les autorités et les ingénieurs B.T.P., c’était une surprise. Mais la satisfaction était unanime. Le train de recyclage à froid du Wirtgen Production System, évoluant autour du W 380 CRi, a procédé en une seule opération à la réhabilitation et à l’élargissement de la route Sinding Hedevej, à proximité de Silkeborg. Le projet n’aurait pas pu être bouclé en un temps plus court. À l’issue de quatre jours de travaux à peine, la société Arkil A/S a réalisé la pose d’une nouvelle couche portante immédiatement praticable.

Danemark – Silkeborg

Avec un asphaltage conventionnel, il aurait fallu procéder au décaissement total de la chaussée en plusieurs étapes, puis à la pose d’une nouvelle chaussée plus large. Autant d’étapes qui se sont avérées superflues avec le recyclage à froid in situ. L’asphalte existant a été retraité avec adjonction de mousse de bitume et de ciment en une nouvelle couche portante en MSB de haute qualité. Sur une profondeur de 10 cm, le W 380 CRi a fraisé l’ancien matériau. Environ 3 000 t de matériau par heure ont ensuite été acheminées vers le finisseur Super 2100-3i de Vögele en aval, qui a posé en une seule opération le nouveau profil de chaussée sur 5,5 mde largeur et 12 cm de hauteur. Le train de recyclage à froid a évolué à une vitesse de 4 m/min pour réhabiliter le tronçon long de 3 km du Sinding Hedevej. Derrière les compacteurs Hamm, qui ont assuré le compactage final, la circulation a même pu être rouverte provisoirement pour les riverains.

Tolles Produkt

Se distinguant par sa haute flexibilité et durabilité, le matériau stabilisé au bitume (MSB) est un matériau qui fait ses preuves depuis des dizaines d’années dans le monde entier. Une épaisseur minimale de 10 cm est préconisée pour obtenir une couche portante durable en MSB. Sur ce chantier, les 12 cm étaient donc plus que parfaits.

Chef de chantier d’Arkil A/S

« La technique du recyclage à froid se prête en réalité à la réhabilitation de toutes les routes. Ici, elle était particulièrement intéressante car aucun transport de matériaux n’était nécessaire et nous avons pu en profiter pour élargir la route en une seule et même opération. Cela permet de réduire considérablement les émissions de CO₂. »

Mikkel Caprani, chef de chantier d’Arkil A/S

Plus rentable – moins de transports – moins de liants

Selon ses estimations, Arkil a pu réaliser 30 % d’économies par rapport à une réhabilitation conventionnelle. Convaincue par le procédé, la commune de Silkeborg prévoie d’ores et déjà son prochain chantier avec le recyclage à froid.

Économies de matériaux grâce au recyclage à froid

La majeure partie des économies a pu être faite sur les matériaux. Le procédé de recyclage à froid fait appel à une quantité de bitume (le liant) bien moindre par rapport à la production de matériau neuf, ce qui est rendu possible par la technologie de mousse de bitume de Wirtgen. Le bitume a été livré chaud et injecté automatiquement par la rampe d’injection Vario in situ, c’est-à-dire directement lors du processus de fraisage et de mélange. Grâce à la commande de la machine asservie au processus, la quantité d’adjuvant était ajustée en fonction de la vitesse d’avancement, si bien qu’un enrobé homogène a pu être transféré directement au Super 2100-3i.

Une couche de roulement plus mince

Autre avantage : la couche de roulement finale peut être posée à une épaisseur plus mince que dans le procédé conventionnel. Sur ce chantier, la couche de roulement a été réalisée sur 3 cm au lieu des 4 à 5 cm généralement employés en conventionnel. Cela a permis également de réduire les coûts de construction.

Coûts de transport réduits

Des économies ont également pu être réalisées grâce à la réduction des coûts de transport. La surface recyclée de 12 000 m² a généré 4 000 t de matériaux qu’il n’a pas fallu transporter, ce qui a représenté l’équivalent d’environ 200 transports en camion de moins rien que pour l’élimination des matériaux, dans l’hypothèse d’un chargement de 20 t de matériau par camion.

Durable :

émissions de CO₂ considérablement réduites grâce aux économies de transport

Le recyclage à froid in situ s’est avéré être le procédé le plus adapté. La possibilité de réutiliser 100 % du matériau existant directement sur place était déterminante pour la réussite durable du chantier. Deux facteurs ont permis de réduire les émissions de CO₂ : d’une part, la suppression de 400 trajets de camion pour l’évacuation et l’acheminement du matériau, et d’autre part la réduction considérable de 3 800 t de nouvel asphalte chaud qui auraient été nécessaire pour la production d’une toute nouvelle couche portante.

Selon les données d’Arkil, 70 % des émissions de CO₂ ont pu être économisées.

Situation gagnant-gagnant pour l’environnement et les caisses de la commune

La technologie de recyclage à froid à la mousse de bitume est un véritable avantage pour tous les chantiers de réfection. Qu’il s’agisse d’une réhabilitation in situ, comme ici avec un recycleur à froid de la série CR, d’un recyclage en profondeur (Full-Depth Recycling ou FDR) jusqu’au-dessous de la couche portante avec un recycleur sur roues de la série WR, ou encore du mélange décentralisé d’un nouvel enrobé MSB dans un mélangeur à froid KMA 240i, la technologie à la mousse de bitume produit toujours un matériau MSB résistant pour une construction routière durable. Quel que soit le procédé de recyclage à froid choisi, il permet dans tous les cas de baisser significativement les émissions de CO₂ et le coût des matières premières.

Les avantages du recyclage à froid avec de la mousse de bitume ont déjà convaincu dans de nombreuses régions du globe si bien que ce procédé est devenu une référence dans l’industrie de la construction routière. La situation initiale d’un chantier permet de déterminer la machine avec laquelle l’enrobé doit être produit et traité.

« Nous travaillons depuis longtemps déjà avec des machines du Wirtgen Group. Elles sont fiables, faciles d’entretien et déploient leur pleine puissance. »

Lars Kim Jørgensen, responsable asphalte, Arkil A/S

Déroulement du procédé de recyclage à froid in situ :

Le train de recyclage du Wirtgen Production System autour du W 380 CRi a réhabilité et élargi la route Sinding Hedevej, à proximité de Silkeborg/Danemark, en une seule opération
Fraisage préalable sur 1 m de largeur
Réutilisation de 100 % du matériau
Streumaster SW 10 TA
Le train de recyclage du Wirtgen Production System autour du W 380 CRi a réhabilité et élargi la route Sinding Hedevej, à proximité de Silkeborg/Danemark, en une seule opération
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
Le train de recyclage du Wirtgen Production System autour du W 380 CRi a réhabilité et élargi la route Sinding Hedevej, à proximité de Silkeborg/Danemark, en une seule opération
Faits et chiffres
Machines
Wirtgen
W 380 CRi Recycleur à froid
Vögele
Super 2100-3i Finisseur
Hamm
DV+90i VV Compactage final
Streumaster
SW10TA Épandage préalable des additifs
Paramètres du chantier
Longueur :
3 000 m
Largeur :
4,3 m
Élargissement :
+1,2 m sur 5,5 m
Durée du chantier :
4 jours pour le recyclage de la couche portante en MSB
Paramètres de recyclage
Méthode de recyclage :
Recyclage à froid in situ
Liant :
Mousse de bitume
Additifs :
Ciment
Largeur de recyclage :
3,2 m sur le
W 380 CRi
Profondeur de recyclage :
15 cm
Hauteur de pose de la couche en MSB :
11 cm
Productivité :
300 t/h
Volume recyclé total :
1 800 m³
Transports par camion économisés :
env. 400 par rapport à un chantier conventionnel

Wirtgen Group Production System et Arkil A/S :

une bonne équipe pour le service et la qualité