Réfection de routes

Un nouveau cycle de vie pour les routes dégradées

Entretien, remise en état et réfection

Dans les pays industrialisés, le besoin de modernisation et d’investissement est sur toutes les lèvres. Là, l’essentiel des travaux porte sur la réfection mais aussi l’agrandissement et l’expansion du réseau routier existant. Les énormes sollicitations auxquelles les routes sont soumises ne manquent pas de laisser des traces. À un certain moment, chaque route devra faire l’objet d’une rénovation. Mais les dommages subis ne sont jamais les mêmes. Quels sont les procédés de remise en état des routes endommagées ? En quoi se différencient-ils les uns des autres ? Quels procédés peuvent être mis en œuvre sous forme de chantier itinérant ?

Les applications classiques de la réfection routière sont: Remplacement de couches de roulement, Fraisage fin , Pose de couches minces DSH, Pose de couches minces DSK, Recyclage à chaud, Recyclage à froid in situ, Recyclage à froid in plant (en centrale) et Recyclage de l’asphalte.

Remplacement de couches de roulement

Un des procédés standard de remise en état d’ouvrages routiers est le remplacement du revêtement. Le défi consiste à n’enlever que les couches du corps de chaussée effectivement endommagées – tout en maintenant la circulation. Dans ces conditions, un seul procédé est envisageable : le fraisage à froid.

Vers l’application
Fraisage fin

Text fehlt

Vers l'application
Pose de couches minces DSH

Lorsqu’une route n’est endommagée qu’en surface, il est inutile de remplacer toute la couche de surface de la chaussée. Une alternative particulièrement économique et respectueuse de l’environnement se présente sous la forme du procédé de « pose à chaud de couches minces ».

Vers l’application
Pose de couches minces DSK

La « pose à froid de couches minces » représente également une alternative rapide et économique au remplacement complet de la couche de surface. Ce procédé est aussi connu sous le terme de « microsurfacing ».

Vers l’application
Recyclage à chaud

Les couches de roulement poreuses et déformées peuvent être rénovées grâce au procédé de recyclage à chaud qui est mis en œuvre uniquement sous forme de chantier itinérant. Cela présuppose une structure de couches intacte. Le recyclage à chaud permet d’améliorer toutes les caractéristiques essentielles de la surface et du profil de chaussée ainsi que la composition granulométrique de la couche de roulement.

Vers l’application
Recyclage à froid in situ

Le recyclage à froid « in situ » est un procédé réalisé généralement en chantier itinérant et permet de redonner une nouvelle jeunesse à une vieille route. Quels sont les avantages du recyclage à froid « in situ » ? Quel est le principe de fonctionnement ?

Vers l'application
Recyclage à froid in plant (en centrale)

Lors du recyclage à froid, les entreprises ont le choix entre le retraitement des fraisats sur place, « in situ », ou dans un mélangeur à froid, « in plant ». La décision repose sur le type de détériorations de la route à rénover, mais pas seulement. Quels sont les avantages de ce procédé « in situ » ? Quel en est le principe ? Pour quels types de détériorations le recyclage à froid « in plant » est-il utilisé ?

Vers l'application
Recyclage de l’asphalte

Le retraitement de l’asphalte recyclé contribue à la préservation des ressources naturelles et est avantageux en termes de coûts de l’enrobé.

Vers l'application
Réfection de circuits de course

Lorsque la planéité de la surface d’une chaussée, l’une des propriétés les plus cruciales d’un bon circuit de course, n’est plus assurée, la piste doit être rénovée.

Vers l’application
Construction neuve
À l’histoire en bref